L'Association Départementale des MJC de la Loire :

Objet social et vocation Article 2 des statuts

« L'Association Départementale des Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC) de la Loire est une composante politique de la Fédération Régionale "Les MJC en Rhône-Alpes" à laquelle elle est affiliée.  Elle a pour but de favoriser les échanges, la liaison et la coopération entre les MJC du territoire, notamment dans les domaines :

  • des relations avec les collectivités locales, départementales, régionales et d'autres partenaires dans le cadre de ses actions
  • de la formation des bénévoles, animateurs et responsables des MJC
  • des actions communes aux MJC, dans tous leurs champs d'activités (loisirs, culture, sport, information, formation, apprentissage de la citoyenneté, échanges internationaux, etc.…)
  • du développement des MJC par la mise en commun de moyens matériels et humains.
  • de l'organisation de réunions diverses et de journées d'étude.
  • de la création et de la gestion de services et de matériels communs.

et tout autre domaine suivant les demandes des MJC du territoire concerné. »


Ses valeurs
  article 3 des statuts

« L'Association Départementale des MJC de la Loire adhère à la déclaration des principes de la Confédération des MJC de France jointe aux présents statuts. Respectueuse des convictions personnelles, elle s'interdit toute attache avec un parti, un mouvement politique, une confession. Elle respecte le pluralisme des idées et les principes de laïcité mis en avant dans les valeurs républicaines et contribue au renforcement de la démocratie. »

Les MJC Ligériennes

Quelques données chiffrées 2010/2011

  • 52 associations
  • 127 978 personnes touchées
  • 20 540 adhérents dont 55,4% ont moins de 25 ans
  • 615 administrateurs
  • 422 salariés

 

La coordination et l'animation par l'ADMJC42 du réseau des MJC produisent des effets positifs sur le maillage du territoire, la permanence du lien social, l’action en direction de la jeunesse et des publics les plus fragilisés.

Elle plaide en faveur du maintien du rôle alloué à l'AD comme interlocuteur privilégié du Conseil Général de la Loire.